Publié le 15 juillet 2021

Préparer sa retraite : quels justificatifs faut-il conserver ?

La plupart des informations relatives à votre carrière sont transmises automatiquement à vos organismes de retraite. Mais cela n’a pas toujours été le cas et des erreurs peuvent se produire. Il est donc indispensable de conserver certains documents qui vous serviront de justificatifs le moment venu.

Les bulletins de salaire

Ils attestent de vos droits acquis au titre de votre retraite durant toute votre carrière. Ils sont donc à conserver précieusement ! Si vous ne les avez pas gardés, vous pouvez transmettre un certificat de travail ou un contrat de travail : ces documents attestent de votre période d’activité et pourront être pris en compte dans l’étude de votre dossier.

Le saviez-vous ?

Il manque une période d’activité sur votre carrière ? Vous pouvez la compléter en ligne directement depuis votre espace client Agirc-Arrco. Il vous suffit de cliquer sur « ajouter une période de carrière », remplir les champs obligatoires et fournir les justificatifs demandés. 

Vos attestations de paiement Pôle Emploi 

Vos périodes de chômage indemnisé ouvrent des droits à la retraite. Il est donc important de conserver vos attestations Pôle emploi avec la mention « destinée à votre caisse de retraite complémentaire » pour prendre en compte ces périodes dans le calcul de votre retraite.

Le saviez-vous ?

Certaines périodes d’inactivité sont comptabilisées dans le calcul de la retraite. C’est le cas du congé maternité ou encore en cas d’invalidité. Pour valider ces périodes, des justificatifs complémentaires peuvent vous être demandés. Veillez à conserver vos attestations d’indemnités journalières délivrées par la MSA. Elles justifient des dates exactes de votre arrêt de travail ainsi que de leur indemnisation pour le calcul de votre retraite. 

Des documents spécifiques à votre situation

Du livret de famille pour l’attribution des trimestres pour enfants aux justificatifs de vos allocations si vous avez élevé un enfant handicapé, il est important de pouvoir justifier des situations qui peuvent avoir des répercussions sur le montant de votre pension ou sur votre âge de départ. 
De même, handicap, inaptitude au travail, incapacité permanente consécutive à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, peuvent vous donner droit à des dispositifs spécifiques tels que retraite anticipée ou retraite à taux plein dès 62 ans. Conservez tous vos justificatifs d’incapacité.

Le saviez-vous ?

Vous retrouvez des justificatifs après le traitement de votre demande de retraite ? Il n’est pas trop tard : transmettez-les sans tarder à votre caisse de retraite ! Vous pouvez également faire une demande de révision.